lark

 

 

Sarah Lark-Le pays du nuage blanc

« La légende veut que les premiers Maoris arrivèrent en pirogue depuis la Polynésie. La première image qu'ils eurent de la Nouvelle-Zélande fut cette île enveloppée d'un long nuage blanc. D'où le nom qu'ils lui donnèrent. »

A Londres en 1850 Hélène qui désespère  de fonder une famille répond à une petite annonce pour se marier en Nouvelle Zélande .Afin de régler son passage elle est chargée d’accompagner un groupe d’orphelines à qui elle tente d’inculquer quelques bonnes manières Ces jeunes filles constituent une main d’œuvre peu onéreuse et manquant sur place. Sur le bateau elle rencontre Gwyneira jeune noble désargentée qui suite à une dette de jeu qui doit épouser le fils d’un riche éleveur de moutons.
Les deux jeunes femmes voguent donc vers l’inconnu et vont  se lier d’amitié

Une saga comme je les aime . Les deux héroines  sont très différentes Hélène est studieuse et délicate Gwyneira est fougueuse et ses deux passions sont son cheval et son chien qui l’aident à rassembler les moutons de son père Malgré tout une amitié indéfectible va les lier.

On découvre la nouvelle Zélande au XIX eme siècle . Si l’Australie a été peuplée avec des repris de justice les colons de nouvelle Zélandes sont plutôt des gens qui ont choisi d’avoir une vie meilleure
Ce roman nous raconte ce processus de colonisation mais aussi les rapports avec les Maories  

Je me suis retenue de plonger dans la suite 

*****