Un livre dans un jardin

09 juillet 2017

Annie François - Bouquiner

 Après midi détente en vacances et lecture sur la terrasse pour profiter d'un peu de fraicheur après les journées très chaudes de ces derniers jours 

DSC_1047

 

En dressant une liste pour le thème du forum des rats « les livres parlant de livres » j’avais remonté en haut de ma liste à lire Bouquiner de Annie François. Un grand coup de cœur

 Dis moi comment tu lis, je te dirai qui tu es .. Ce roman raconte sa vie et ses manies de lectrices dans lequelles de nombreux amoureux des livres se retrouveront .De très courts chapitres qui parlent de marque-page de livre fétiche d’odeur des pages d’achat compulsif et de pile à lire prête à s’écrouler J’ai dévoré les pages en 2 après midi souri à certains passages bref je me suis reconnue...

 

En parlant de librairie et de PAL : "Je n'y vais que quand j'ai un titre en tête. Même dans ce cas je ressors au moins avec trois livres. Sinon comme le boulimique évite les devantures de patisserie, je me détourne de la vitrine des librairies pour éviter les achats compulsifs qui ne feraient qu'augmenter l'immense pile à lire qui vacille près du lit: sûr les ouvrages se vengeraient en me dégringolant dessus pendant mon sommeil "


Au passage noté quelques titres qui vont encore allonger ma liste à lire 

*****

Posté par KATTYLOU à 19:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]


16 juin 2017

Margaret Atwood- La servante écarlate

couverture

 

Lecture commune sur le forum des rats de bibliothèque . Cela m'a permis de découvrir d'une part l'auteure et ensuite un livre que je n'aurais certainement pas lu l'anticipation n'est pas mon genre favori 

Dans un futur plus ou moins proche dans un pays que l’on suppose être les Etats Unis les bases de la  société ont été boulversées.Cette société est gérée par les hommes et le fondement n’est plus la famille mais une "maison". A la tête un commandant , son épouse, les Marthas qui s’occupent de toutes les tâches ménagères et les servantes écarlates car vétues de rouge qui ont un rôle de procréatrice dans un monde ou l’infertilité est un fléau . Le commandant couche avec elle si elle est enceinte l’enfant devient celui de l’épouse et la servante va dans une autre maison.

 Dès les premières pages on suit le quotidien de la jeune femme ce qui est un peu déroutant mais j'ai tout de suite eu envie d'aller plus loin Puis tout au long du roman deux époques se succèdent celle d’avant ou la servante était mariée et mère d’une petite fille et celle d’après où elle devient un ventre.Les femmes sont surveillées et ne peuvent se fier à personne elles sortent faire des courses par 2 ne sachant pas si la servante de l'autre maison est amie ou ennemie elles ont des sortes de Cornettes comme les religieuses d'autrefois si bien qu'elles ne se voient pas.Les ennemis finissent pendus sur un mur

Et le passage de l’accouplement est particulièrement glauque

   On assiste aux dérives d’un monde régi par les hommes et la religion au vu des évènements actuels ce livre semble d’actualité ce qui est d’autant plus effrayant.

Même si il y a quelques éclaircissements dans un chapitre à la fin du livre les évènements qui ont conduit à cette société restent flous

4/5

 

Posté par KATTYLOU à 13:22 - Commentaires [5] - Permalien [#]

06 juin 2017

Sarah Mc Coy - Un parfum d'encre et de liberté

Un-parfum-d-encre-et-de-liberte

 

J'avais beaucoup aimé les talents de conteuse de l'auteure dans son précédent roman de Cannelle et d'espoir j'avais forcément envie de découvrir celui-ci

Deux voies et deux époques dans ce roman qui se situe en Virginie Occidentale
En 1859 Sarah fille d’un abolitionniste executé par les sudistes apprend que suite à une maladie elle ne pourra avoir d’enfant. Cette nouvelle va la pousser à reprendre le flambeau familiale dans la lutte contre l’esclavagisme et être active dans le chemin de fer clandestin . Douée d’un don pour le dessin
Et une mémoire pour les lieux elles dessine des cartes qui permettent aux esclaves de fuir vers le Nord
De nos jour Eden et son mari viennent d’acheter maison en Virginie Occidentale. Depuis 4 ans ils tentent d’avoir un enfant Eden a quitté un emploi à Washington espérant que cette mise au vert sera propice .Mais ce déménagement aggrave la situation leur relation de couple est affecté au point qu’elle souhaite vendre la maison divorcer et repartir . Et Lorsque son mari lui offre un petit chien elle ne décolère pas. La rencontre avec une fillette de 11 ans, et la découverte d’une mystérieuse tête de poupée en porcelaine

J’ai beaucoup aimé ce roman dans l’ensemble il se lit facilement Chaque chapitre est consacré à une période et suit un ordre à peu près chronologique .
. Deux femmes qui ne peuvent avoir d’enfant et deux réactions totalement différentes . Alors que Sarah va se battre pour une cause cette nouvelle fait d’elle une femme forte Eden elle est enfermée dans son idée fixe d’avoir un enfant et est injuste envers son mari malgré les tentatives de son mari de lui faire plaisir. Certainement car de nos jour la procréation médicale assistée fait que l’on n’admet plus le fait de ne pas avoir d’enfant comme une fatalité . J’ai aimé l’amitié qui va lier la fillette et Eden même si elle semble un peu trop mature pour son age
Ce qui m’a passionné est l’aspect historique du roman à partir de la découverte de la tête de poupée et tous les évènements qui concernent Sarah cette femme
Les livres ne sont pas en restecar Sarah et son ami parlent de leur lectures et Walden de Thoreau est souvent évoque.

 

Posté par KATTYLOU à 14:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mai 2017

Rabbih Alameddine-Les vies de papier

 

DSC_0807

 

C'est au soleil pendant un des long ponts de Mai que j'ai lu ce livre  

En passant à la librairie il était sur un présentoir et c’est la couverture qui m’a accrochée d'abord puis le thème forcément collait parfaitement avec celui du forum les livres parlant de livres. En plus c'est peut être la première fois que je lis un livre qui se passe à Beyrouth

 

Aaliya a 72 ans elle se prépare pour le même rituel depuis qu’elle a 22 ans le choix d’un livre qu’elle traduira en arabe

Née à Beyrouth au début du siècle dernier  et mariée très jeune a un mari non choisi elle est répudiée pour infertilité. Cet évènement est  la chance de sa vie ; elle va travailler dans une librairie et mener sa vie à sa guise une vie de papier consacrée aux livres et à la traduction de romans en arabe à partir d’un ouvrage traduit en français et un ouvrage traduit en anglais ..

 

Ce roman parle de littérature  mais l’histoire du Liban est omniprésente avec la guerre à partir de 1975 ainsi que l’évolution de la société .Elle dévoile sa vie en grande partie passée dans la ville de Beyrouth et dans ce même appartement dans lequel s’empilent de boîtes pleines de ses traductions. On voit au début la condition de la femme mariée de force et sa force de caractère quand sa famille fait pression sur elle car il est inadmissible qu’elle ait un appartement plus grand que ses frères qui ont une  famille.

J’ai aimé l’histoire de cette femme érudite ce n’est pas un roman facile mais l’humour est omniprésent et l’ écriture est fluide.

 

Posté par KATTYLOU à 12:31 - Commentaires [2] - Permalien [#]

25 avril 2017

Lecture d'avril

De nombreux blogs font des analyses beaucoup plus fines de livres je souhaite garder ce blog pour échanger avec d'autres lecteurs mais je vais plutôt parler de ma vie de lectrice 

J'ai comme beaucoup de lecteurs un carnet sur lequel je note beaucoup de titres . J'ai profité d'un passage à la bibliothèque pour choir quelques romans courts. Certains étaient dans cette liste depuis un bon moment 

 

DSC_0557 

 L'histoire commence dans un bateau. Des femmes quittent le Japon pour se marier avec un homme de leur culture établi à l'Ouest des Etats Unis. Beaucoup ne peuvent se marier dans leur pays d'origine elles vont s'unir à un inconnu , avoir des destins différents . La bataille du Pacifique sera pour beaucoup synonyme de déchirement .

J'ai beaucoup entendu parler de ce livre et toujours en bien . Le titre certaines n'avaient jamais vu la mer préfigure bien le style du livre . La narratrice parle de toutes ces femmes il n'y a pas d'héroines ou elles sont finalement toutes les heroines de leur vie. Je me suis laissée porter par ce style mais j'ai besoin de m'attacher au personnages 

 ****

Erri de Luca Trois Chevaux 

DSC_0558 

Un homme revient dans son pays d’origine l’Italie après avoir vécu en Argentine ou il a suivi la femme qu’il aimait. Rescapé de la dictature il a appris que la vie d’un homme durait autant que celle de trois chevaux. Deux sont déjà enterrées sa vie en Italie et sa vie en Argentine et il espère vivre la troisième en rencontre Laila.

J’ai eu envie de relire cet auteur découvert avec le thème de l'Italie sur le forum des rats j’ai encore une fois aimé ce style poetique de l’auteur les phrases brèves et l'attachement à la terre.Il est jardinier lorsqu'il rencontre Laila et plusieurs scènes se déroulent dans ce jardin . Comme la première fois il m’a manqué quelque chose  . Je pense que ces livres font partie de ceux que l’on peut relire et faire des découvertes à chaque lecture

****

 

 

La couleur du lait Nelle Leyshon 

DSC_0559

 

J'avais repéré ce livre lors de sa sortie en poche cet été je passe tous les jours près de la F de la gare je l'ai pris, repose et finalement il est reste dans ma liste 

 

 

En Angleterre Mary  vit avec ses parents et ses sœurs dans une ferme . La vie est difficile le père est dur  et la petite fille qui est handicapée ne ménage pas sa peine entre la traite de la vache, la nourriture aux animaux et les travaux des champs . Elle trouve le seul réconfort auprès de son grand père dans la remise aux pommes. Un jour son père lui annonce qu’elle doit partir dans la maison du pasteur afin de tenir compagnie à sa femme malade en échange le pasteur donnera de l’argent à son père .

 

Ce roman m’a fait penser au pain noir par certains cotés . Il n’était pas rare que les enfants soient placés comme domestique dans d’autres maison contre de l’argent versé au père et c’était une bouche de moins à nourrir .D’autant que la narratrice n’est plus une enfant puisqu’elle  a 14 ans donc l’âge de travailler .Elle raconte son histoire son arrivée dans cette maison ou elle travaille près d’une autre domestique.La maîtresse de maison est bonne et le travail  moins dur qu’à la ferme mais sa famille lui manque  .Au fil de l’histoire on découvre comment elle va apprendre à lire et surtout quel sera le prix à payer 

Un roman poignant qui parle de pauvreté, de soif de savoir mais aussi d’asservissement 

 

Relu aussi ce mois ci The Giving quilt de Jennifer Chiaverini . Sa série de livre Elm quilt quilt a pour sujet le patchwork l'un de mes nombreux "hobbies" et j'ai toujours plaisir à me replonger dans ses romans qui parlent de patch et d'amitié certains sont plus historiques 

DSC_0561

 

Posté par KATTYLOU à 14:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]


01 avril 2017

Audur ava Olafsdottir

 

embellie

 

Après Rosa Candida j'avais envie de relire cette auteure qui était dans mon carnet depuis longtemps 

Sans que rien le laisse présager le mari de la narratrice lui annonce qu’il la quitte pour une autre femme avec qui il va avoir un enfant . Elle accepte sa décision avec fatalisme sans cri ni pleur et ne se rebelle même pas quand il revient dans l’appartement emportant petit à petit , une chaise, le canapé recouchant avec elle à chaque passage …. Jusqu’au jour  ou elle gagne une somme au jeu et décide que la seule façon de couper le cordon est  de quitter l’appartement elle achète un chalet ou elle passait ses vancances  à l’autre bout de l’ile . Entre temps sa meilleure amie enceinte de jumaux sans père déclaré se retrouve à l’hopital et elle lui confie  son fils Tumi un petit garçon sourd avec des lunettes à double foyer .Qu’à cela ne tienne les voilà partis direction le chalet

J’ai été au début étonnée du détachement de la narratrice qui ne réagit pas au départ de son mari.Au fil de cette nationale 1 qui fait le tour de l’île la narratrice va apprendre à communiquer avec Tumi qui lit sur les lèvres.et à s’occuper d’un enfant ce dont elle se sentait incapable jusque là .Il ne se passe pas grand-chose le charme du livre est plus dans l’ambiance mais  J’ai aimé faire la route avec ces deux personnages , voir leurs rencontres j'ai été un peu moins interessée par la fin . Ce voyage se termine par des recettes de cuisine et un patron de tricot .

****

 

 

Posté par KATTYLOU à 12:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]

24 mars 2017

Liane Moriarty - Le secret du mari

516nnchzdiL

 

Cécilia est la « femme parfaite »toujours impeccable Mère de trois filles , elle gère sa maison ses enfants et son mari et  à ses heures perdues organise des réunions tupperware.
Rachel est une des directrices de l’école des filles n’est plus que l’ombre d’elle-même depuis l’assassinat de sa fille resté impuni vingt ans auparavant
Tess elle va se retrouver chez sa mère après une trahison. Son mari avec qui elle forme un  couple heureux et fusionnel lui avoue qu’il est tombé amoureux de la cousine de Tess cette cousine qui est comme sa sœur mais qui vient juste de perdre 30 kilos ..

Le coup de tonnerre arrive lorsque Cecilia va chercher une relique dans le grenier et trouve une lettre de son mari qui lui est adressée à ouvrir après ma mort . Et ce qu’elle va découvrir dedans va changer sa vie . Forcément un lien se dessine entre ces trois femmes.

Le roman se passe en  Australie  à pas aux Etats Unis dans Wisteria Lane mais l’ambiance des desperate house wives y est et Cecilia fait vraiment penser à Bree avec ses boîtes et sa vie bien rangées  .On découvre assez rapidement ce que la lettre contient mais on le devine encore plus rapidement ce n’est pas le vrai sujet du livre. Les thèmes de la mort, du deuil et de l’adultère sont abordés sans pour autant tomber dans le pathos . L’histoire est prenante le style fluide je ne me suis jamais ennuyée et je me suis attachée aux trois femmes .

La fin du livre laisse au lecteur une porte ouverte qu’aurions nous fait à la place des personnages ? 

****

 

****

Posté par KATTYLOU à 13:42 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Fannie Flagg -Nous irons tous au paradis

CVT_Nous-Irons-Tous-au-Paradis_2554

 

 

En allant cueillir des figues Elner septuagénaire est assaillie par un essaim d’abeilles elle tombe de l’échelle . On sait rapidement qu’elle succombe à ses blessures. Dans la petite ville de Elmwood  spring  Missouri où tout le monde se connait la nouvelle du décès de cette vieille dame est un choc pour ses habitants.

 

J’avais beaucoup aimé Beignets  de tomates vertes .Celui ci est un peu long à se mettre en place . L’auteur décrit heure par heure ce qui arrive le matin du décès puis chaque chapitre est consacré à chaque personne ayant connu Elner et nombreux sont ceux qui l’ont connue . Bon le passage par le paradis m’a laissée un peu dubitative mais j’ai trouvé ce roman touchant et j’ai bien aimé le personnage d’Elner Dans la lignée des romans « feel good » lu pour le Missouri dans le cadre du challenge US

****

 

 

Posté par KATTYLOU à 13:07 - Commentaires [1] - Permalien [#]

21 mars 2017

Kate Morton - L'enfant du lac

DSC_0447

 

En retard pour rédiger mes avis les températures de mars m'ont fait passer plus de temps à travailler dans le jardin qu'a rédiger des avis sur le PC . J'ai repris le chemin de la bibliothèque et je suis tombée sur ce livre de Kate Morton j'ai lu plusieurs de ses romans et je n'ai jamais été déçue 

Résumer de l'éditeur car je le trouve 

1933. Comment Theo Edevane, adorable poupon de onze mois, a-t-il pu disparaître durant la nuit de la Saint-Jean ? Les enquêteurs remuent ciel et terre, mais l'enfant demeure introuvable. Pour les parents comme pour les filles Edevane, la vie ne sera plus jamais la même après ce drame. La maison du lac, la propriété tant aimée, est fermée et laissée à l'abandon.
Soixante-dix ans plus tard, Sadie Sparrow, jeune détective londonienne en vacances dans les Cornouailles, curieuse et momentanément désoeuvrée, s'intéresse à cette mystérieuse disparition. Elle reprend l'enquête, au grand dam de l'une des soeurs aînées de Theo, Alice, devenue écrivain à succès.


J’aime beaucoup l’univers de Kate Morton et encore une fois le coup de cœur est au rendez vous . On retrouve dans ce roman les thèmes fétiches qui font le succès de l’auteur.Dans la campagne Anglaise un secret de famille et l’histoire en toile de fond .
Au fil des chapitres l’histoire se déroule mélant les époques : 1933 l’année de la disparition du petit Théo , la jeunesse de d’Eléonor et son incroyable histoire d’amour ,la guerre de 14 et ses blessures,l’enfance des filles dans la maison de famille . En parallèle de nos jours Sadie Sparow inspectrice de police en vacances forcées à la suite d’une affaire dans laquelle elle a communiqué avec des journalistes mène l'enquête et doit faire face à ses propres fantômes.

J’ai été happée par l’histoire dès les premières pages et Je n’ai eu aucun mal à suivre ce roman à tiroir . Il y a de nombreux personnages mais on ne se perd pas .Un coup de cœur 5/5

Posté par KATTYLOU à 11:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mars 2017

Philippe Besson - Arrête avec tes mensonges

 J'ai un peu de mal à alimenter ce blog en ce moment  pourtant le mois de mars a bien commencé coté lecture avec ce lire 

CVT_Arrete-avec-tes-mensonges_4930

 

J’ai lu ce roman suite à la recommandation de ma libraire qui a eu un coup de cœur. J’ai commencé le livre sans rien attendre  ayanteu un rendez-vous raté avec Philippe Besson il y a quelques années je m’étais beaucoup ennuyée . Mais cette fois j’ai été happée dès les premières pages ce roman m’a tout de suite parlé.

Lors d’une interview dans un hotel le narrateur croise un jeune homme qui lui rappelle un garçon qu’il a beaucoup aimé dans le passé . Cet évènement lui permet des se remémorer ses années de lycée et de revenir sur le passé

J'étais au lycée à peu près à la même période que l'auteur  dans les années 85 ,donc j'ai fait un bond de 30 ans en arrière  la musique la mode tout un mode de vie qui m’a aussi rappelé mes années étudiantes. En dehors de ce contexte j'ai trouvé que c'était une belle histoire d'amour certains passages sont dévoilés directements et de façon un peu crue mais il y a beaucoup de sensibilité et de poésie dans l’écriture de Besson et j’ai dévoré le livre en deux jours 

5/5

Posté par KATTYLOU à 13:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]