Un livre dans un jardin

25 avril 2017

Lecture d'avril

De nombreux blogs font des analyses beaucoup plus fines de livres je souhaite garder ce blog pour échanger avec d'autres lecteurs mais je vais plutôt parler de ma vie de lectrice 

J'ai comme beaucoup de lecteurs un carnet sur lequel je note beaucoup de titres . J'ai profité d'un passage à la bibliothèque pour choir quelques romans courts. Certains étaient dans cette liste depuis un bon moment 

 

DSC_0557 

 L'histoire commence dans un bateau. Des femmes quittent le Japon pour se marier avec un homme de leur culture établi à l'Ouest des Etats Unis. Beaucoup ne peuvent se marier dans leur pays d'origine elles vont s'unir à un inconnu , avoir des destins différents . La bataille du Pacifique sera pour beaucoup synonyme de déchirement .

J'ai beaucoup entendu parler de ce livre et toujours en bien . Le titre certaines n'avaient jamais vu la mer préfigure bien le style du livre . La narratrice parle de toutes ces femmes il n'y a pas d'héroines ou elles sont finalement toutes les heroines de leur vie. Je me suis laissée porter par ce style mais j'ai besoin de m'attacher au personnages 

 ****

Erri de Luca Trois Chevaux 

DSC_0558 

Un homme revient dans son pays d’origine l’Italie après avoir vécu en Argentine ou il a suivi la femme qu’il aimait. Rescapé de la dictature il a appris que la vie d’un homme durait autant que celle de trois chevaux. Deux sont déjà enterrées sa vie en Italie et sa vie en Argentine et il espère vivre la troisième en rencontre Laila.

J’ai eu envie de relire cet auteur découvert avec le thème de l'Italie sur le forum des rats j’ai encore une fois aimé ce style poetique de l’auteur les phrases brèves et l'attachement à la terre.Il est jardinier lorsqu'il rencontre Laila et plusieurs scènes se déroulent dans ce jardin . Comme la première fois il m’a manqué quelque chose  . Je pense que ces livres font partie de ceux que l’on peut relire et faire des découvertes à chaque lecture

****

 

 

La couleur du lait Nelle Leyshon 

DSC_0559

 

J'avais repéré ce livre lors de sa sortie en poche cet été je passe tous les jours près de la F de la gare je l'ai pris, repose et finalement il est reste dans ma liste 

 

 

En Angleterre Mary  vit avec ses parents et ses sœurs dans une ferme . La vie est difficile le père est dur  et la petite fille qui est handicapée ne ménage pas sa peine entre la traite de la vache, la nourriture aux animaux et les travaux des champs . Elle trouve le seul réconfort auprès de son grand père dans la remise aux pommes. Un jour son père lui annonce qu’elle doit partir dans la maison du pasteur afin de tenir compagnie à sa femme malade en échange le pasteur donnera de l’argent à son père .

 

Ce roman m’a fait penser au pain noir par certains cotés . Il n’était pas rare que les enfants soient placés comme domestique dans d’autres maison contre de l’argent versé au père et c’était une bouche de moins à nourrir .D’autant que la narratrice n’est plus une enfant puisqu’elle  a 14 ans donc l’âge de travailler .Elle raconte son histoire son arrivée dans cette maison ou elle travaille près d’une autre domestique.La maîtresse de maison est bonne et le travail  moins dur qu’à la ferme mais sa famille lui manque  .Au fil de l’histoire on découvre comment elle va apprendre à lire et surtout quel sera le prix à payer 

Un roman poignant qui parle de pauvreté, de soif de savoir mais aussi d’asservissement 

 

Relu aussi ce mois ci The Giving quilt de Jennifer Chiaverini . Sa série de livre Elm quilt quilt a pour sujet le patchwork l'un de mes nombreux "hobbies" et j'ai toujours plaisir à me replonger dans ses romans qui parlent de patch et d'amitié certains sont plus historiques 

DSC_0561

 

Posté par KATTYLOU à 14:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]


01 avril 2017

Audur ava Olafsdottir

 

embellie

 

Après Rosa Candida j'avais envie de relire cette auteure qui était dans mon carnet depuis longtemps 

Sans que rien le laisse présager le mari de la narratrice lui annonce qu’il la quitte pour une autre femme avec qui il va avoir un enfant . Elle accepte sa décision avec fatalisme sans cri ni pleur et ne se rebelle même pas quand il revient dans l’appartement emportant petit à petit , une chaise, le canapé recouchant avec elle à chaque passage …. Jusqu’au jour  ou elle gagne une somme au jeu et décide que la seule façon de couper le cordon est  de quitter l’appartement elle achète un chalet ou elle passait ses vancances  à l’autre bout de l’ile . Entre temps sa meilleure amie enceinte de jumaux sans père déclaré se retrouve à l’hopital et elle lui confie  son fils Tumi un petit garçon sourd avec des lunettes à double foyer .Qu’à cela ne tienne les voilà partis direction le chalet

J’ai été au début étonnée du détachement de la narratrice qui ne réagit pas au départ de son mari.Au fil de cette nationale 1 qui fait le tour de l’île la narratrice va apprendre à communiquer avec Tumi qui lit sur les lèvres.et à s’occuper d’un enfant ce dont elle se sentait incapable jusque là .Il ne se passe pas grand-chose le charme du livre est plus dans l’ambiance mais  J’ai aimé faire la route avec ces deux personnages , voir leurs rencontres j'ai été un peu moins interessée par la fin . Ce voyage se termine par des recettes de cuisine et un patron de tricot .

****

 

 

Posté par KATTYLOU à 12:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]

24 mars 2017

Liane Moriarty - Le secret du mari

516nnchzdiL

 

Cécilia est la « femme parfaite »toujours impeccable Mère de trois filles , elle gère sa maison ses enfants et son mari et  à ses heures perdues organise des réunions tupperware.
Rachel est une des directrices de l’école des filles n’est plus que l’ombre d’elle-même depuis l’assassinat de sa fille resté impuni vingt ans auparavant
Tess elle va se retrouver chez sa mère après une trahison. Son mari avec qui elle forme un  couple heureux et fusionnel lui avoue qu’il est tombé amoureux de la cousine de Tess cette cousine qui est comme sa sœur mais qui vient juste de perdre 30 kilos ..

Le coup de tonnerre arrive lorsque Cecilia va chercher une relique dans le grenier et trouve une lettre de son mari qui lui est adressée à ouvrir après ma mort . Et ce qu’elle va découvrir dedans va changer sa vie . Forcément un lien se dessine entre ces trois femmes.

Le roman se passe en  Australie  à pas aux Etats Unis dans Wisteria Lane mais l’ambiance des desperate house wives y est et Cecilia fait vraiment penser à Bree avec ses boîtes et sa vie bien rangées  .On découvre assez rapidement ce que la lettre contient mais on le devine encore plus rapidement ce n’est pas le vrai sujet du livre. Les thèmes de la mort, du deuil et de l’adultère sont abordés sans pour autant tomber dans le pathos . L’histoire est prenante le style fluide je ne me suis jamais ennuyée et je me suis attachée aux trois femmes .

La fin du livre laisse au lecteur une porte ouverte qu’aurions nous fait à la place des personnages ? 

****

 

****

Posté par KATTYLOU à 13:42 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Fannie Flagg -Nous irons tous au paradis

CVT_Nous-Irons-Tous-au-Paradis_2554

 

 

En allant cueillir des figues Elner septuagénaire est assaillie par un essaim d’abeilles elle tombe de l’échelle . On sait rapidement qu’elle succombe à ses blessures. Dans la petite ville de Elmwood  spring  Missouri où tout le monde se connait la nouvelle du décès de cette vieille dame est un choc pour ses habitants.

 

J’avais beaucoup aimé Beignets  de tomates vertes .Celui ci est un peu long à se mettre en place . L’auteur décrit heure par heure ce qui arrive le matin du décès puis chaque chapitre est consacré à chaque personne ayant connu Elner et nombreux sont ceux qui l’ont connue . Bon le passage par le paradis m’a laissée un peu dubitative mais j’ai trouvé ce roman touchant et j’ai bien aimé le personnage d’Elner Dans la lignée des romans « feel good » lu pour le Missouri dans le cadre du challenge US

****

 

 

Posté par KATTYLOU à 13:07 - Commentaires [1] - Permalien [#]

21 mars 2017

Kate Morton - L'enfant du lac

DSC_0447

 

En retard pour rédiger mes avis les températures de mars m'ont fait passer plus de temps à travailler dans le jardin qu'a rédiger des avis sur le PC . J'ai repris le chemin de la bibliothèque et je suis tombée sur ce livre de Kate Morton j'ai lu plusieurs de ses romans et je n'ai jamais été déçue 

Résumer de l'éditeur car je le trouve 

1933. Comment Theo Edevane, adorable poupon de onze mois, a-t-il pu disparaître durant la nuit de la Saint-Jean ? Les enquêteurs remuent ciel et terre, mais l'enfant demeure introuvable. Pour les parents comme pour les filles Edevane, la vie ne sera plus jamais la même après ce drame. La maison du lac, la propriété tant aimée, est fermée et laissée à l'abandon.
Soixante-dix ans plus tard, Sadie Sparrow, jeune détective londonienne en vacances dans les Cornouailles, curieuse et momentanément désoeuvrée, s'intéresse à cette mystérieuse disparition. Elle reprend l'enquête, au grand dam de l'une des soeurs aînées de Theo, Alice, devenue écrivain à succès.


J’aime beaucoup l’univers de Kate Morton et encore une fois le coup de cœur est au rendez vous . On retrouve dans ce roman les thèmes fétiches qui font le succès de l’auteur.Dans la campagne Anglaise un secret de famille et l’histoire en toile de fond .
Au fil des chapitres l’histoire se déroule mélant les époques : 1933 l’année de la disparition du petit Théo , la jeunesse de d’Eléonor et son incroyable histoire d’amour ,la guerre de 14 et ses blessures,l’enfance des filles dans la maison de famille . En parallèle de nos jours Sadie Sparow inspectrice de police en vacances forcées à la suite d’une affaire dans laquelle elle a communiqué avec des journalistes mène l'enquête et doit faire face à ses propres fantômes.

J’ai été happée par l’histoire dès les premières pages et Je n’ai eu aucun mal à suivre ce roman à tiroir . Il y a de nombreux personnages mais on ne se perd pas .Un coup de cœur 5/5

Posté par KATTYLOU à 11:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]


02 mars 2017

Philippe Besson - Arrête avec tes mensonges

 J'ai un peu de mal à alimenter ce blog en ce moment  pourtant le mois de mars a bien commencé coté lecture avec ce lire 

CVT_Arrete-avec-tes-mensonges_4930

 

J’ai lu ce roman suite à la recommandation de ma libraire qui a eu un coup de cœur. J’ai commencé le livre sans rien attendre  ayanteu un rendez-vous raté avec Philippe Besson il y a quelques années je m’étais beaucoup ennuyée . Mais cette fois j’ai été happée dès les premières pages ce roman m’a tout de suite parlé.

Lors d’une interview dans un hotel le narrateur croise un jeune homme qui lui rappelle un garçon qu’il a beaucoup aimé dans le passé . Cet évènement lui permet des se remémorer ses années de lycée et de revenir sur le passé

J'étais au lycée à peu près à la même période que l'auteur  dans les années 85 ,donc j'ai fait un bond de 30 ans en arrière  la musique la mode tout un mode de vie qui m’a aussi rappelé mes années étudiantes. En dehors de ce contexte j'ai trouvé que c'était une belle histoire d'amour certains passages sont dévoilés directements et de façon un peu crue mais il y a beaucoup de sensibilité et de poésie dans l’écriture de Besson et j’ai dévoré le livre en deux jours 

5/5

Posté par KATTYLOU à 13:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]

28 février 2017

Louise Penny - Enterrez vos morts

l penny

 

 

Au cœur de l’hiver alors qu’il neige dans  le vieux Québec  Augustin Renaud est tué dans le viel immeuble de la History and Littérature society un des bastions anglais.  Cet homme passionné par Champlain le père de Quebec recherche inlassablement l’endroit où il est enterré .Gamache chez son ami et mentor tente de surmonter la mort de ses effectifs  il est appelé à l’aide

Du coté de Three Pines après l’arrestation du meutrier présumé de l’ermite le village continue à se retrouver au café .Une nouvelle enquête est ouverte c’est l’adjoint de Gamache Jean Guy Beauvoir qui est envoyé.

A coté des enquêtes l’auteur nous dévoile une partie plus intime de Gamache qui revient sur le drame qui a conduit à la mort de ses coéquipiers

Lorsque j'ouvre un roman de Louise Penny je sais que je vais passer un bon moment j'ai toujours le plaisir de retrouver les personnages récurrents Myrna la libraire, Clara et Peter, et la terrible poetesse sans Rose la Cane partie migrer dans des pays plus chauds. Cette fois deux enquêtes parallèles sont menées .Nous sommes en Hiver et dans le vieux Québec sous la neige nous suivons Gamache et son chien Henri sur la piste de Champlain. J’ai été très interessée par le coté historique qui m’a donné envie d’en savoir plus sur Champlain et aimé déambuler dans les rues de Québec.La place royale, l’épicerie Moisan , les plaines d'Abraham … que des bons souvenirs ! Je vais acheter une biographie de Champlain  

 

*****

Posté par KATTYLOU à 13:36 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

21 février 2017

Chris Offut - Le bon frère

CVT_Le-Bon-Frere_3724

Chris Offut – Le bon frère

Bien que la vie soit difficile dans ce coin du Kentucky  Virgil est heureux il vit dans la caravane près de sa maison d’enfance économise pour racheter  la cabane de son père mort de maladie après avoir travaillé dans une mine. est entouré par sa sœur et ses neveux , ses collègues de travail et Abigail que tout le monde considère comme sa fiancée. mais ce qu’il aime plus que tout est observer la nature . Son frère au contraire collectionne les filles, boit,trempe dans des combines louches. Cette route tracée bascule le jour où son Boyd est assassiné tout le monde sait par qui mais dans ce coin de. l’Omerta règne le sang appelle le sang et tous se demandent pourquoi Virgil ne venge pas  son frère

C’est vraiment l’Amérique profonde qui est décrite dans ce roman dans ce coin tout le monde se connaît en donnant son nom les anciens peuvent dire qui sont vos grands parents tous savent ce qui se passe on ne dénonce rien. Virgil est heureux dans ces collines et les quitter est un véritable déracinement. Quand il se retrouve dans le Montana il doit d’abord lutter contre le froid l’hiver dure très longtemps L’auteur nous parle de ce coin d’Amérique des laissés pour compte qui n’ont pas assez d’argent pour continuer à entretenir leur bétail  et garder leur terre d’un autre coté de Californiens achètent des terres de villégiature et font monter les prix. Cette d’où l’émergence de r dans une communaute qui se rebelle

Un beau roman qui mêle nature writting et roman noir

*****

Posté par KATTYLOU à 13:38 - Commentaires [3] - Permalien [#]

27 janvier 2017

François Vallejo - Un dangereux plaisir

Vallejo DSC_0250

 

 

Elias  naît dans une famille où la notion de plaisir dans la nourriture est bannie. Sa mère sert des bouillies sans goût  et lui n’ingurgite que le minimum nécessaire à survivre. Jusqu’au jour où il est interpellé par des odeurs dans la rue il s’approche et découvre le balai des cuisiniers. C’est décidé ce sera sa vie . Quand la famille part en Normandie il reste sur Paris et devient SDF

Un livre qui parle de cuisine il était forcément pour moi dès les premières page ce livre m’a tout de suite interpellé Les odeurs , les bruits de cuisine tout m’a parlé
J’ai aimé les passages ou SDF  il nourrit les oiseaux et essaie d’accommoder  des diners goûteux avec les rebuts des autres

Une grande sensualité transparaît dans ce roman plaisir de la nourriture et plaisir des sens se confondent sans jamais entrer dans le vulgaire

Plus tard il sera cuisinier reconnu  mais soumis aux caprices de ses clients les plus influents. Ce livre pose le problème de la liberté de création du cuisinier lorsqu’il atteint une certaine renommée mais aussi du pouvoir de la nourriture sur les humains

 Coté style les phrases sont courtes les actions rapides ce qui donne beaucoup de rythme .
J’ai essayé de faire durer ce livre A conseiller à tous ceux que le thème inspire et pour pallier au pannes de cuisine 

*****

Posté par KATTYLOU à 17:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 janvier 2017

Sarah Lark le pays du nuage blanc

lark

 

 

Sarah Lark-Le pays du nuage blanc

« La légende veut que les premiers Maoris arrivèrent en pirogue depuis la Polynésie. La première image qu'ils eurent de la Nouvelle-Zélande fut cette île enveloppée d'un long nuage blanc. D'où le nom qu'ils lui donnèrent. »

A Londres en 1850 Hélène qui désespère  de fonder une famille répond à une petite annonce pour se marier en Nouvelle Zélande .Afin de régler son passage elle est chargée d’accompagner un groupe d’orphelines à qui elle tente d’inculquer quelques bonnes manières Ces jeunes filles constituent une main d’œuvre peu onéreuse et manquant sur place. Sur le bateau elle rencontre Gwyneira jeune noble désargentée qui suite à une dette de jeu qui doit épouser le fils d’un riche éleveur de moutons.
Les deux jeunes femmes voguent donc vers l’inconnu et vont  se lier d’amitié

Une saga comme je les aime . Les deux héroines  sont très différentes Hélène est studieuse et délicate Gwyneira est fougueuse et ses deux passions sont son cheval et son chien qui l’aident à rassembler les moutons de son père Malgré tout une amitié indéfectible va les lier.

On découvre la nouvelle Zélande au XIX eme siècle . Si l’Australie a été peuplée avec des repris de justice les colons de nouvelle Zélandes sont plutôt des gens qui ont choisi d’avoir une vie meilleure
Ce roman nous raconte ce processus de colonisation mais aussi les rapports avec les Maories  

Je me suis retenue de plonger dans la suite 

*****

Posté par KATTYLOU à 17:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]