Un livre dans un jardin

03 décembre 2016

Lectures Recap Octobre Novembre

Avant de faire le bilan de décembre j'ai eu envie de faire un petit récapitulatif des lectures d'automne 

Un livre dans un jardin a pris ses quartiers d'hiver et mon coin lecture est passé de  la terrasse 

DSC_0965

 

 

au salon 

DSC_1080

 

Voir carrément devant le poêle 

DSC_0075

15 livres lus 

En octobre 

Deux coups de coeurs 

Petit pays  de Gael Faye et Wild de Cheryl Strayed 

Juste derrière 

Louise Penny - Revelation Brutale 
Une belle découverte Sanbdrine Colette - Il reste la poussière 

De bons moments de lecture 
Laura Kasichke - Esprit d'hiver et Neil Gaiman Neverwhere un livre loin de mes lectures habituelles 

Un classique terminé au bout de deux mois de lecture Proust A l'ombre des jeunes filles en fleurs 

 

DSC_1032     71n+ebfwReL DSC_0102

 

 

 

En novembre 

J'ai beaucoup aimé 

Sarah Mac Coy - Un gout de cannelle et d'espoir 

Kent Haruf - Le chant des plaines 
Christian Carayon - Le diable sur les épaules
Theodora Kroeber - Ishi pour le thème amérindiens du forum des rats de bibliothèque  (critique à venir  )

Bon moments de lecture

Joyce Maynard - Long week end 

Un abandon David Thoreau Walden ou la vie dans le bois : abandon peut être provisoire si je peux le lire en VO  

DSC_0100  DSC_0101    DSC_0061 DSC_0055

 

DSC_0103 ISHI DSC_0097

 

 Lectures prévues pour Décembre 

Balzac - La maison du chat qui pelote pour mon challenge classique 
Grace Metallious - Peyton Place 
Nono Cochise  Les Cent premières années de Nino Cochise.pour le thème Amérindiens sur le forum des rats de bibliothèque 

 

 

 

Posté par KATTYLOU à 19:09 - Commentaires [2] - Permalien [#]


01 décembre 2016

Jean Pierre Otte - Un cercle de lecteur autour d'une poignée de chataignes

DSC_0100 

Un cercle de lecteur autour d’une poignée de chataignes

Lors d’une reception plutôt ennuyeuse Jean Pierre Otte rencontre Mehdi qui lui propose d’assister à une réunion de lecteur dans le lot

Parmi ces personnes il y a un jardinier, un avocat, une  prof d’espagnol et une biblitohécaire et tous discutent en débouchant des bouteilles et finissent par un repas .Les thèmes évoquées ne sont pas forcément les livres ils portent aussi sur la vie sexuelle des insectes, la téléportation, les voyages des uns et des autres

Avec ce titre évocateur j'ai pensé retrouver un roman dans l'esprit de cercle des amateurs d'épluchures de patate et je l'avais noté sans vraiment en lire plus Ce livre n'est pas un roman l'auteur relate des moments partagés lors de leur réunions et des tranches de vie des participants 

J’aurais préféré plus de discussions autour des lectures des convives certains thèmes m’ont moins intéréssée mais j’ai beaucoup aimé l’ambiance de ces rencontres passé un bon moment  loin de l’agitation et au fil des saisons .A la fin du livre un index des auteurs écoqués et quelques recettes qui ont accompagné leurs réflexions 

 

****

Posté par KATTYLOU à 13:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]

18 novembre 2016

Joyce Maynard - Long week end

DSC_0101

 

 

Vingt ans après le narrateur Henry raconte une rencontre vécue lors de ses 13 ans qui l’a marqué à jamais..Dans un supermarché Henry et sa mère Adèle croisent la route d’un homme évadé de prison qui leur demande de le cacher pour le week end

C’est le premier livre de Joyce Ménard que je lis et ce  court roman dans lequel on entre dés les premières pages m’a été conseillé par une libraire au festival América m’a permis d’entrer dans l ’univers de l'auteure

Si l’histoire est un eu prévisible  les personnages sont attachants. Henry adolescent sensible se sent mal aimé par un père qui a refait une nouvelle famille et qui rêve d’avoir un fils sportif alors qu’Henry préfère les livres.Adèle sa mère est complètement névrosée au point de ne pas pouvoir sortir de chez elle difficile de trouver un équilibre dans une telle famille ! .On devine rapidement que  Frank n'est pas un tueur psychpathe il va le ur permettre de rompre la monotonie d’un long week end caniculaire va partager le quotidien d’Adèle et Henry au point de donner à Henry la notion d'une vraie famille et d’influencer leur vie.

Un roman qui aborde le thème des familles recomposées et la question de savir ce qu'est une vraie famille 

J’ai aimé tous les moments de partage particulièrement  ceux autour de la cuisine . 

****

Posté par KATTYLOU à 12:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 novembre 2016

Kent Haruf - le chant des plaines

 

 DSC_0103

 

Ce livre là était noté dans mon carnet depuis longtemps .A chaque chronique lues sur un blog je le remettais en haut de la liste . La suite est parue lors de la rentrée littéraire et cette fois je l'ai acheté !

Dans le Conté de Colt Colorado comme tous les matins les garçons livrent les journaux, Victoria enceinte a 17 ans est jetée  dehors par sa mère et Tom Guthrie prof au lycée essaie d’élever au mieux ses  deux garçons  après le départ de sa femme  depressive

Dit comme ça on n’a pas envie d’aller plus loin sauf que lorsqu’on commence ce livre on ne le lâche plus. L’auteur plante le décor de ce coin de l’amérique profonde et il nous parle des gens. Dans ce village où tout le monde se connaît il y a les "mauvais"  incarnés par l’élève avec lequel Tom a des problèmes  mais qui est un de meilleurs joueurs de l’équipe de foot et aux Etats Unis on connaît l’importance du sport dans le milieu étudiant ! Les "bons "Maggie la bonne étoile de Victoria qui va lui donner une famille d’accueil  dans la ferme des MC Phéron.Et ces deux frères sont de sacrés personnages.

Effectivement dans ce livre il n’y a pas de rebondissement mais c’est dans les taches quotidiennes , que  l’auteur nous décrit des personnages forts mais aussi très émouvants avec une bonne note d’espoir. On ressort de ce livre serein 

J'ai très envie de découvrir la suite 

Posté par KATTYLOU à 12:41 - Commentaires [2] - Permalien [#]

16 novembre 2016

Christian Carayon - Le diable sur les épaules

 

 

DSC_0081

 

 

Recommandé chaudement par deux lectrices qui ont souvent les mêmes goûts que moi en matière de livres j’avais envie de me plonger dans ce roman qui de plus est finaliste d’un prix du polar historique et je n'ai pas été déçue.

Tout commence au début du XXeme siècle Charles Purseau instituteur fait l’objet de la raillerie de ses élèves. Il élève seul sa fille unique qui va se prendre d’amitié pour un de ses élèves Martial.

Plusieurs années plus tard en 1924 Charles est mort et Camille s’est fiancée à un autre Edouard . Elle enseigne dans un petit village du Tarn dans lequel un meurtre a été commis . L’enquête a conclu à une mort accidentelle mais la jeune fille a peur et pense qu’il s’agit d’un meutre. Elle appelle Martial qui a fait des criminologie à l’aide. Le jeune homme toujours amoureux de Camille accepte et avec l'aide d'Edouard qui connait le village commence l'enquête.

Les personnages Camille et Martial sont bien sur attachants mais mon préféré est Charles le plus complet .Souffre douleur d'une classe on le voit au début insignifiant alors qu'il se révèle non seulement intelligent mais très stratège .

Le roman est long mais l’enquête à tiroir est très bien ficelée et bien fouillée tout est raconté par le narrateur et cela tient jusqu’au bout rien est laissé au hasard et se vérifie à la fin. On ne s'ennuie pas une minute 

Le coté historique n'est pas très marque  mais le roman évoque la première guerre mondiale , les morts au combats mais aussi ceux qui sont revenus abimés à jamais . Cette guerre a été une cassure dans certaines campagnes. Les jeunes ont commencé à quitter les villages pour la ville où ils touchaient un salaire et les villages ont commencé à se vider.

Très bon moment de lecture ce week end carrément devant le poele !!!

 

DSC_0075

 

 

Posté par KATTYLOU à 15:18 - Commentaires [2] - Permalien [#]


09 novembre 2016

Neil Gaiman - Neverwhere

 

 

DSC_0061

 Un roman qui change complètement de mon univers un mélange de Lewis Caroll et de Tim Burton conseillé par une amie de mon fils qui vient d’ouvrir une librairie.Il faut dire que sa librairie s’appelle le chapelier lettré !!.

 La vie de Richard bascule le jour ou il secours une jeune fille diaphane tombée dans la rue. Sa fiancée le quitte et il devient invisible pour  les gens d’en haut . Car il y a deux Londres le monde du dessus dans lequel vivent les Londoniens et celui des invisibles du dessous.L’auteur nous propose alors  un voyage dans les profondeur de Londres .

 Loin de mon univers habituel j’ai eu un peu de mal à entrer dans le roman que j’ai trouvé un peu fouilli au début même si j’aimais bien l’idée de ce monde parallèle . Les personnages sont originaux et l’écriture est très visuelle ; Pour moi le marquis de Carabas a pris les traits du chat des contes et je voyais Croup et Vandemar sous les traits de renard un peu dans le style Robin des bois mais en méchant  Cet aspect a m’a beaucoup plu...Il y a bien sur le coté moral de l'histoire car ceux du bas sont les laissés pour compte ceux qui finissent par devenir  invisibles mais aussi beaucoup d'humour . J’ai progressé doucement au début  ,puis j’ai été complètement prise par l’histoire et j’ai dévoré les 200 dernières pages.

****

Posté par KATTYLOU à 12:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 novembre 2016

Sarah McCoy - Un gout de cannelle de d'espoir

DSC_0055

 

Plus de photo dans le jardin mais j'aime aussi les lecture dans la maison près du poele avec une patisserie maison .Une image en parfaite adéquation avec le livre qui se passe en grande partie dans une boulangerie allemande.

 

En 2007 Reba journaliste vit à El Paso au Texas avec son petit ami d’origine Mexicaine garde frontière. Aussi Pour rendre un article sur les Noels dans le Monde la jeune femme pousse la porte de la boulangerie allemande d’Elsie et sa fille. Une amitié nait et une histoire aussi 

Deux époques et deux histoires de femmes.En 45 Elsie à 16 ans en Allemagne au moment de la seconde guerre mondiale Elle vit avec ses parents dans la boulangerie familiale.; sa sœur a rejoint l’association lebensborn ses parents sont des patriotes ils tentent de faire vivre la commerce malgré les restriction

 

 

J’ai eu un coup de cœur pour ce roman .Tout d’abord les odeurs dés les premières pages j’ai su que ce livre était pour moi. Le coté historique puisque le roman se passe pendant la seconde guerre mondiale Il pose la question de savoir comment nous aurions réagi à la place de la population allemande. Il est bien évident que tous les allemands n’étaient pas des Nazis mais souvent les jeunes étaient dés leur plus jeune age formé pour appartenir aux jeunesse hitlériennes. Je me suis interessée à l’histoire des lebensborn cette association où des femmes allemandes sélectionnées servaient de génitrice à la future génération aryenne pure

De l’autre coté transposé à l’époque actuelle il y a ces Mexicains qui tentent de passer la frontière.

Ce roman est émouvant chaleureux , c’est aussi une belle histoire d’amitié entre la vielle boulangère et la jeune L’auteure est une vraie conteuse d’histoire son ecriture est fluide n ne s’ennuie pas une seconde. Sans obligation autre c’est le genre de livre qu’on ne lache pas avec un thé bien parfumé et un feu de cheminée  . un grand coup de coeur 

 

Article wikipedia au sujet du lebensborn

Le Lebensborn e. V. (Lebensborn eingetragener Verein, en français « Association enregistrée Lebensborn ») était une association de l'Allemagne nationale-socialiste, patronnée par l'État et gérée par la SS, dont le but était d'accélérer la création et le développement d'une race aryenne parfaitement pure et dominante. Le terme « Lebensborn » est un néologisme formé à partir de « Leben » (« vie ») et « Born » (« fontaine », en allemand ancien). Le journaliste, écrivain et cinéaste Marc Hillel l'a traduit en français par « Fontaines de vie ».
Le programme de création des Lebensborns vit le jour à l'initiative de Heinrich Himmler le 12 décembre 1935 dans le cadre de la politique d'eugénisme et de promotion des naissances, pendant la « Solution finale ».
Il s'agissait à l'origine de foyers et de crèches, mais il semble, sur la base de témoignages de voisinage[réf. nécessaire], que la SS transforma rapidement certains de ces centres en lieux de rencontre où des femmes considérées comme « aryennes » pouvaient concevoir des enfants avec des SS, puis accoucher anonymement dans le plus grand secret et remettre leur nouveau-né à la SS en vue de constituer l'élite du futur « Empire de mille ans ». Durant la Seconde Guerre mondiale, plusieurs dizaines de milliers d'enfants, dont les caractéristiques physiques

Posté par KATTYLOU à 21:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 octobre 2016

Cheryl Strayed -Wild

 

 

DSC_0060

 

 

Après la mort de sa mère Cheryl part à la dérive elle trompe son mari qu’elle aime profondément ,enchaine les aventures d’un soir et, la drogue. Après avoir signé les papiers d’un divorce que ni l’un ni l’autre ne veulent elle décide de partir faire le Pacific Crest Trail un chemin de randonnée qui va du Mexique à l’Etat de Washington. Mal préparée, avec un sac qui fait la moitié de son poids des chaussures trop petites et elle va devoir affronter la chaleur, le manque d’eau la neige et puiser une force  afin de toucher son but mais  il y a des moments de paix lors des rencontres et la générosité de beaucoup  de gens et la lecture de livres seule dans sa tente

 

Au moment d’écrire cet avis j’ai encore la tête pleine d’images de ce Pacific Crest Trail des grands espaces. En lisant ce livre J’ai été complètement dans le livre en faisant abstraction de tut ce qui se passait autour de moi assise dans le train je regardais le crater lacke sur le ponton en Ponteon en Oregon. Bref j’aurais aimé que Cheryl Strayed continue le trail à Washington pour pouvoir passer encore un moment avec elle .

*****

 

 

 

Posté par KATTYLOU à 11:10 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Laura Kasiscke - Esprit d'hiver

Quelques gateaux et une tasse de thé la configuration idéale pour un moment de lecture 

C’est le matin de Noel comme chaque année la famille et les amis doivent arriver. Mais cette année Holly s’est réveillée trop tard et pour une fois sa fille Tatiana ne s’est pas réveillée.Son mari Eric se précipite à l’aeroport pour aller chercher ses parents et pendant qu’elle commence la préparation.Mais ce n’est pas une journée comme les autres le blizzard se lève, la neige tombe et Tatiana habituellement agréable est maussade ,reproche à sa mère sa levée tardive il règne dans cette maison une ambiance pesante 

L’auteur part d’une situation banale un matin de noel   c’est dans un huis clos que se déroule le roman et au fil des pages l’atmosphère s’alourdit..Le comportement étrange de Tatiana  va faire remonter les souvenirs 13 ans auparavent lors de l’adoption de  la petite fille. Petit à petit l’atmosphère devient glaciale la neige tombe, Holly repense à la Sibérie où Tatiana a été adoptée et  les rapports entre la mère aimante et la jeune adolescente se dégradent et le lecteur tourne les pages et veut savoir ..
Un très bon thriller psychologique 

Posté par KATTYLOU à 10:56 - Commentaires [3] - Permalien [#]

19 octobre 2016

Sandrine Colette - Il reste la poussière

 

 

 

Sandrine Colette – Il reste la poussière

Imaginez une estancia  en Patagonie loin de la ville où on élève des moutons et quelques vaches. Un coin de terre aride où le foin est parfois si piquant qu’il faut retirer des brins de la gencive des bovins.
Dans ce domaine  une mère et une fratrie de quatre garçons Deux jumeaux, Steban un peu simplet et le petit arrivé après la disparition du père. Les deux ainés n’ont jamais accepté le petit qu’ils maltraitent. Coups et humiliations sont le quotidien de ce gamin Et la mère ne bouge pas pour elle les enfants sont comme les bêtes.Le petit cherche à se venger mais un évènement va bousculer leur vie

Après la présentation à la grande librairie de ce livre je ne voulais  pas le lire jusqu’à ce qu’une de mes collègue avec qui je partage souvent les même lecture m’en parle donne ses impressions en me le recommande. C’est vraiment pour  lui faire plaisir que j’ai commencé ce livre persuadée de le quitter aussitôt.

Mais non j’ai été emportée tout de suite par l’histoire. Le livre est noir certes mais vraiment bien écrit.Chapitres après chapitres ce sont  les différents protagnistes qui racontent on est donc vraiment dans la tête des personnages. Je me suis bien sûr d’abord attachée à ce gamin  mais personne n’a eu la vie facile dans cette famille.Il y a de très belle descriptions du paysage, de la nature on visualise parfaitement les chevauchées , la tonte des moutons et la poussière toujours présente et l'auteur nous tient en haleine jusqu'au bout 

****

 

Posté par KATTYLOU à 14:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]