couverture

 

Lecture commune sur le forum des rats de bibliothèque . Cela m'a permis de découvrir d'une part l'auteure et ensuite un livre que je n'aurais certainement pas lu l'anticipation n'est pas mon genre favori 

Dans un futur plus ou moins proche dans un pays que l’on suppose être les Etats Unis les bases de la  société ont été boulversées.Cette société est gérée par les hommes et le fondement n’est plus la famille mais une "maison". A la tête un commandant , son épouse, les Marthas qui s’occupent de toutes les tâches ménagères et les servantes écarlates car vétues de rouge qui ont un rôle de procréatrice dans un monde ou l’infertilité est un fléau . Le commandant couche avec elle si elle est enceinte l’enfant devient celui de l’épouse et la servante va dans une autre maison.

 Dès les premières pages on suit le quotidien de la jeune femme ce qui est un peu déroutant mais j'ai tout de suite eu envie d'aller plus loin Puis tout au long du roman deux époques se succèdent celle d’avant ou la servante était mariée et mère d’une petite fille et celle d’après où elle devient un ventre.Les femmes sont surveillées et ne peuvent se fier à personne elles sortent faire des courses par 2 ne sachant pas si la servante de l'autre maison est amie ou ennemie elles ont des sortes de Cornettes comme les religieuses d'autrefois si bien qu'elles ne se voient pas.Les ennemis finissent pendus sur un mur

Et le passage de l’accouplement est particulièrement glauque

   On assiste aux dérives d’un monde régi par les hommes et la religion au vu des évènements actuels ce livre semble d’actualité ce qui est d’autant plus effrayant.

Même si il y a quelques éclaircissements dans un chapitre à la fin du livre les évènements qui ont conduit à cette société restent flous

4/5