embellie

 

Après Rosa Candida j'avais envie de relire cette auteure qui était dans mon carnet depuis longtemps 

Sans que rien le laisse présager le mari de la narratrice lui annonce qu’il la quitte pour une autre femme avec qui il va avoir un enfant . Elle accepte sa décision avec fatalisme sans cri ni pleur et ne se rebelle même pas quand il revient dans l’appartement emportant petit à petit , une chaise, le canapé recouchant avec elle à chaque passage …. Jusqu’au jour  ou elle gagne une somme au jeu et décide que la seule façon de couper le cordon est  de quitter l’appartement elle achète un chalet ou elle passait ses vancances  à l’autre bout de l’ile . Entre temps sa meilleure amie enceinte de jumaux sans père déclaré se retrouve à l’hopital et elle lui confie  son fils Tumi un petit garçon sourd avec des lunettes à double foyer .Qu’à cela ne tienne les voilà partis direction le chalet

J’ai été au début étonnée du détachement de la narratrice qui ne réagit pas au départ de son mari.Au fil de cette nationale 1 qui fait le tour de l’île la narratrice va apprendre à communiquer avec Tumi qui lit sur les lèvres.et à s’occuper d’un enfant ce dont elle se sentait incapable jusque là .Il ne se passe pas grand-chose le charme du livre est plus dans l’ambiance mais  J’ai aimé faire la route avec ces deux personnages , voir leurs rencontres j'ai été un peu moins interessée par la fin . Ce voyage se termine par des recettes de cuisine et un patron de tricot .

****