De nombreux blogs font des analyses beaucoup plus fines de livres je souhaite garder ce blog pour échanger avec d'autres lecteurs mais je vais plutôt parler de ma vie de lectrice 

J'ai comme beaucoup de lecteurs un carnet sur lequel je note beaucoup de titres . J'ai profité d'un passage à la bibliothèque pour choir quelques romans courts. Certains étaient dans cette liste depuis un bon moment 

 

DSC_0557 

 L'histoire commence dans un bateau. Des femmes quittent le Japon pour se marier avec un homme de leur culture établi à l'Ouest des Etats Unis. Beaucoup ne peuvent se marier dans leur pays d'origine elles vont s'unir à un inconnu , avoir des destins différents . La bataille du Pacifique sera pour beaucoup synonyme de déchirement .

J'ai beaucoup entendu parler de ce livre et toujours en bien . Le titre certaines n'avaient jamais vu la mer préfigure bien le style du livre . La narratrice parle de toutes ces femmes il n'y a pas d'héroines ou elles sont finalement toutes les heroines de leur vie. Je me suis laissée porter par ce style mais j'ai besoin de m'attacher au personnages 

 ****

Erri de Luca Trois Chevaux 

DSC_0558 

Un homme revient dans son pays d’origine l’Italie après avoir vécu en Argentine ou il a suivi la femme qu’il aimait. Rescapé de la dictature il a appris que la vie d’un homme durait autant que celle de trois chevaux. Deux sont déjà enterrées sa vie en Italie et sa vie en Argentine et il espère vivre la troisième en rencontre Laila.

J’ai eu envie de relire cet auteur découvert avec le thème de l'Italie sur le forum des rats j’ai encore une fois aimé ce style poetique de l’auteur les phrases brèves et l'attachement à la terre.Il est jardinier lorsqu'il rencontre Laila et plusieurs scènes se déroulent dans ce jardin . Comme la première fois il m’a manqué quelque chose  . Je pense que ces livres font partie de ceux que l’on peut relire et faire des découvertes à chaque lecture

****

 

 

La couleur du lait Nelle Leyshon 

DSC_0559

 

J'avais repéré ce livre lors de sa sortie en poche cet été je passe tous les jours près de la F de la gare je l'ai pris, repose et finalement il est reste dans ma liste 

 

 

En Angleterre Mary  vit avec ses parents et ses sœurs dans une ferme . La vie est difficile le père est dur  et la petite fille qui est handicapée ne ménage pas sa peine entre la traite de la vache, la nourriture aux animaux et les travaux des champs . Elle trouve le seul réconfort auprès de son grand père dans la remise aux pommes. Un jour son père lui annonce qu’elle doit partir dans la maison du pasteur afin de tenir compagnie à sa femme malade en échange le pasteur donnera de l’argent à son père .

 

Ce roman m’a fait penser au pain noir par certains cotés . Il n’était pas rare que les enfants soient placés comme domestique dans d’autres maison contre de l’argent versé au père et c’était une bouche de moins à nourrir .D’autant que la narratrice n’est plus une enfant puisqu’elle  a 14 ans donc l’âge de travailler .Elle raconte son histoire son arrivée dans cette maison ou elle travaille près d’une autre domestique.La maîtresse de maison est bonne et le travail  moins dur qu’à la ferme mais sa famille lui manque  .Au fil de l’histoire on découvre comment elle va apprendre à lire et surtout quel sera le prix à payer 

Un roman poignant qui parle de pauvreté, de soif de savoir mais aussi d’asservissement 

 

Relu aussi ce mois ci The Giving quilt de Jennifer Chiaverini . Sa série de livre Elm quilt quilt a pour sujet le patchwork l'un de mes nombreux "hobbies" et j'ai toujours plaisir à me replonger dans ses romans qui parlent de patch et d'amitié certains sont plus historiques 

DSC_0561